La photographie, ce n’est pas que simplement appuyer sur un bouton

par | J,Fév,2024 | La Photographie | 0 commentaires

Dans le monde de la photographie, les critiques fusent souvent, clamant que cette profession est facile et que les tarifs des photographes sont exorbitants. Mais est-ce vraiment le cas ? Savez-vous réellement ce qu’il en est et combien de temps prend un simple reportage photo ?

Prenons par exemple un reportage de 8 heures sur place. Pensez-vous réellement que seul le temps passé sur le terrain compte ? En réalité, c’est bien plus que cela. Il faut compter entre 16 et 40 heures de travail, voire plus dans certains cas.

Tout commence par le contact avec le client ou le démarchage du photographe, la réalisation d’un devis en fonction des besoins du client, et de multiples échanges de mails et appels qui s’ensuivent.

Il y a ensuite la préparation du matériel, comprenant le nettoyage, la recharge des batteries, la sélection du matériel utile pour le reportage, éventuellement une formation, la préparation du trajet, le repérage des meilleurs endroits via Google Maps.

Ensuite vient le jour du reportage, avec le trajet en voiture, en train ou autre, l’installation du matériel si nécessaire, un éventuel repérage et bien sûr, la prise de vue elle-même.

Après le reportage, il y a le retour et le travail post-reportage. Cela inclut le tri et la retouche des images, qui prend au minimum autant de temps que la prise de vue elle-même (soit 8 heures dans cet exemple), la livraison des images au client, l’édition de la facture, les éventuels relances, le rangement et le nettoyage du matériel, les publications sur les réseaux sociaux, et bien d’autres tâches encore.

Après avoir lu cet article, pensez-vous toujours qu’un forfait à la journée de 700€ n’est pas justifié ?

Il est important de souligner que sur cette somme, le photographe ne touche pas réellement 700€ dans sa poche. En effet, il doit déduire l’URSSAF (Minimum 23% dans mon statut, mais cela peut monter à 45% pour d’autres), la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises), l’Impôt sur le Revenu, l’abonnement aux logiciels, l’usure du matériel, l’assurance, les formations, et bien d’autres dépenses encore.

Par exemple, sur une journée de 8 heures avec un forfait de 700€ (hors déplacement, hébergement ou autre), si l’on retire juste l’URSSAF, il reste 539€, auxquels il faut retirer toutes les autres charges mentionnées précédemment.

Finalement, il ne reste pas grand-chose qui arrive réellement dans la poche du photographe.

De plus, il faut également prendre en compte la précarité de ce métier, où une grande partie du temps de travail n’est pas rémunérée, comme le démarchage, la formation, la réalisation et la mise à jour du site internet, la réponse aux emails, etc.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Casser les codes en photographie : repousser les limites de la créativité visuelle

La photographie est un art où les règles de composition, d'exposition et de traitement sont souvent considérées comme des fondements essentiels pour obtenir des images réussies. Cependant, sortir des sentiers battus et briser ces règles peut parfois être le chemin...

Grand Prix Féminin de Chambéry 2024

Dimanche dernier, j'étais de retour dans ma ville natale de Chambéry pour assister à la première manche de la Coupe de France FDJ, le Grand Prix Féminin de Chambéry 2024. En tant que photographe, j'ai pu capturer les moments forts de cette journée. La victoire de...

Séance Photo avec Julie ORSONI, alias NutriJulie

Récemment, j'ai eu le plaisir de réaliser une séance photo pour Julie ORSONI, également connue sous le nom de NutriJulie. Nous avons capturé des clichés à la fois de Julie en mode civil et en pleine action sur son vélo. Cette séance avait pour objectif de mettre en...

Coupe de France de Patinage Artistique – Avignon 2024

Comme à Chambéry, j'ai photographié le week-end dernier la Coupe de France de Patinage Artistique à Avignon, organisé par le Capa Patinage Avignon. Contrairement à Chambéry, je n'ai pas vendu directement sur le stand, mais j'ai proposé les brutes directementsur ma...
Translate »